Quelques réponses…


Pourquoi éviter de porter « face au monde »?

On a parfois l’impression que bébé s’ennuie porté contre nous, la question du « face au monde » peut alors se poser, pourtant:

  • en face au monde, on ne peut pas installer le bébé accroupi, ce qui est peu connu mais pourtant important, cet accroupi est idéal pour ses hanches et pour son dos, en effet à sa naissance et jusqu’à ce qu’il soit suffisamment musclé par ses acquisitions (se retourner, puis relever sa tête, puis s’asseoir puis se lever), le dos du bébé est naturellement courbé et ses disques intervertébraux fragiles, c’est important de l’installer accroupi et de ne pas vouloir mettre son dos droit (ce qui est le cas en face au monde).
  • cette position ne permet pas non plus un serrage idéal et donc un bon soutien de la colonne vertébrale.
  • il est bien d’éviter également qu’un pant de tissu passe entre les jambes du bébé; si la position en Bouddha évite qu’il y ait suspension sur les parties génitales, le pant qui passe entre ses jambes les comprime tout de même.
  • par ailleurs, dans le face au monde en bouddha, la charge qu’est l’enfant, n’est plus au plus proche du porteur (on voit que ses jambes sont « loin » du porteur)  ce qui va provoquer une cambrure, fatiguer et faire mal au porteur.
  • tout les pants de tissus qui entourent le porteur vont aussi le serrer et compresser les organes de manière désagréable.
  • MAIS AUSSI ET SURTOUT :  l’enfant reçoit toutes les images de plein fouet face à lui sans pouvoir s’en protéger, comme un écran de télévision. Quand il est contre vous, il peut choisir de se blottir pour se reposer, se protéger, se rassurer, sentir votre odeur, vos battements de cœur …

L’idéal si vous avez l’impression qu’il veut + regarder qu’avec les nœuds ventre contre ventre ou sur la hanche, c’est le kangourou dos, installé assez haut pour que bébé puisse voir au dessus de votre épaule s’il le souhaite.